Catégorie

Archive pour la catégorie « Je deteste »

Je déteste : Pierre Soulages

Pierre Soulages, où l’art de vous Soulager de votre argent. Dans la série des peintres tout droit débarqués du bâtiment, on y trouve Pierre Soulages. Ses oeuvres sont présentes dans les plus grands musées du monde, on vous expliquera sur plusieurs sites, son parcours atypique, son génie. Mais comment différencier le travail d’un bon maçon alcoolisé qui ajouterait du noir à son mortier  et qui serait plus où moins habile en géométrie, des pseudo oeuvres de Pierre Soulages. Et bien, on ne peut pas. En quoi, une recherche sur la matière, peut-elle constituer une oeuvre picturale d’intérêt supérieur ? La peinture, c’est avant tout l’art du dessin.  Point.

Illustration de ce grand n’importe quoi

Je déteste : Pierre Soulages dans Je deteste 113_3_154305



Picasso : Peintre, Fantaisiste ou Commerçant génial ?

Lors de notre rencontre avec Gérard Di-Maccio, nous avons eu l’occasion de partager à propos de Picasso et surtout de son oeuvre. Pour ma part et au risque d’en choquer plus d’un, je n’ai trouvé qu’une seule qualité à Picasso, celle d’avoir créer un mouvement, une originalité, certes, mais cela mérite t-il un succès mondial avec les records que nous connaissons. Non évidemment.

Mais il faut bien continuer d’alimenter le marché Premium de l’Art et quelle meilleure publicité qu’une liste de records battus outrageusement lors des ventes annuelles des grandes maisons.

Pour en revenir à Picasso, techniquement et esthétiquement, c’est à mon sens très pauvre, voici pour s’en convaincre un extrait d’une lettre célèbre de Picasso à son ami Papini. C’est simplement édifiant ! Quelle regard sur soi et sur le monde qui l’entourait.

« Du moment que l’art n’est plus l’aliment qui nourrit les meilleurs, l’artiste peu exercer son talent en toutes les tentations de nouvelles formules, en tous les caprices de la fantaisie, en tous les expédiants du charlatanisme intellectuel. Dans l’art, le peuple ne cherche plus consolation et exaltation, mais les raffinés, les riches, les oisifs, les distillateurs de quintessence cherchent le nouveau, l’étrange, l’original, l’extravagant, le scandaleux. Et moi-même, depuis le cubisme et au-delà, j’ai contenté ces maîtres et ces critiques, avec toutes les bizarreries changeantes qui me sont passées en tête et moins ils comprenaient et plus ils m’admiraient. A force de m’amuser à tous ces jeux, à toutes ces fariboles, à tous ces casses-têtes, rébus et arabesques, je suis devenu célèbre et très rapidement. Et la célébrité signifie pour un peintre : ventes, gains, fortune, richesse. Et, aujourd’hui, comme vous le savez, je suis célèbre, je suis riche. Mais quand je suis seul et seul avec moi-même, je n’ai pas le courage de me considérer comme un artiste dans le sens grand et antique du mot. Ce furent de grands peintres que Giotto, le Titien, Rembrant et Goya. Je suis seulement un amuseur public qui a compris son temps et épuisé le mieux qu’il a pu l’imbécillité, la vanité, la cupidité de ses contemporains. C’est une amère confession que la mienne mais elle a le mérite d’être sincère »

Quelle lucidité ! Mais pour tout dire je suis peiné de savoir qu’à la fin de sa vie, il a dû finalement regretté amèrement de n’avoir qu’un petit talent artistique essentiellement visible dans ses premières oeuvres académiques. J’espère que de là ou il est, il peut apprécier les oeuvres des Di-Maccio, Beksinski, Gric, De Barros, Tiunine…. et tant d’autres qui eux ont su toucher leurs contemporains plutôt que de chercher à les comprendre pour en tirer un profit bien amère.

pablopicasso.jpg



je deteste : Mark Rothko

Pour ceux qui douteraient de mes propos, je vous propose de feuilleter un ouvrage paru cette semaine et qui recense les 100 oeuvres les plus chères au monde (vendues aux enchères uniquement). Et on y trouve qui ?

Mark Rothko : Un grand, un très grand, un immense comique qui atteint les 30 Millions de Dollars pour des toiles dignes d’un gamin de quatre ans qui illustrerait à main levée une forme géométrique.

Quelle honte !

D’après vous (ci-dessous), est-ce un vrai Rothko ou une copie qui m’a pris 22 minutes ?

Alors ?

Non c’est un vrai.

Et la bonne blague en plus : il ne nomme pas ses « oeuvres », tu m’étonnes !

rothko.jpg

 



je deteste : Georges Mathieu

Voici un artiste de ma région, de Boulogne Sur Mer, pour être précis, Georges MATHIEU, il est soit disant le père de l’abstraction Lyrique. Ses oeuvres atteignent des prix indécents. Il ne possède aucun talent technique, il a pour lui d’avoir un style propre, entre le coulé de peinture et le jeté de matière. Cela ne ressemble à rien. Disons que comme beaucoup « d’abstraits »,  s’il avait fait tombé son pinceau sur sa peinture, on y verrais que du feux ou du génie, pour les imbéciles.

Merci à lui d’exister, cela permet a ceux qui n’y connaissent rien de se vider les poches en suivant la mode. Imaginez que ces fortunes se réveillent, nous autres petits collectionneurs, ne pourrions plus acquérir quoique ce soit sur le marché des Visionnaires et autres peintres Fantastiques.

Pour illustrer cette nouvelle absurdité, je vous joints une photo d’une oeuvre vendue à Cannes aux enchères pour 35000 €

Abstraction Lyrique ou Comique. A vous de choisir ?

gmathieu.jpg



Prise de conscience ?

Voici un article trouvé sur le Net. C’est Enorme, il n’est nulle question d’art ou d’esthetique, mais uniquement de stratégie de vente. C’est effarant.

Enfin, regardons le verre à moitié plein en espérant qu’il s’agisse là d’une prise de conscience de l’absurdité totale des oeuvres de Damien Hirst.

Damien Hirst ne serait plus une valeur sûre

LONDRES (ROYAUME-UNI) [17.09.10] – Un article paru dans The Economist fait état de la baisse considérable du prix des œuvres de Damien Hirst. En un an le produit de la vente de ses œuvres aurait baissé de 93%, cette chute vertigineuse serait la conséquence directe de la médiatique vente aux enchères organisée chez Sotheby’s en 2008.

voici le lien pour lire l’article complet : http://www.artclair.com/site/archives/docs_article/78424/damien-hirst-ne-serait-plus-une-valeur-sure.php



je déteste : Bertrand Lavier

Alors, j’ai décidé de polluer mon blog avec une illustration du travail d’un des chouchous de Messieurs Pinault et Arnault : Roulement de tambours ………. je parle de Bertrand Lavier, nouveau riche de l’art absurde. Faites un tour sur la toile pour admirer ces oeuvres, cela vaut le détour, mais ou s’arrête la connerie ? Eh oui, aujourd’hui encore, on en pousse les limites au delà de l’imaginable.

 Imaginez la joie de posséder la ferraille ci-dessous en plein milieu de votre salon. Ce qui me fait le plus marrer, c’est de penser aux gens qui nettoient ces choses dans les musées, les pauvres…

Quelle arnaque ! Plus fort que Koons, on a donc Bertrand Lavier. La grande classe internationale.

Encore Bravo, il me semble qu’il a quand même raté la mise en place du pare brise, qu’en pensez-vous ?

 bertrandlavier1.jpg



Je déteste : Damien Hirst

Pour les fidèles de mon blog, vous avez pu remarquer la structuration de celui-ci par mes j’adore et je déteste. Aujourd’hui est un jour particulier, car je me dois de remettre un grand prix de la médiocrité aux amateurs de M. Damien Hirst, spécialiste de  »la vache dans le formol », c’est de l’art qui vaut des millions et cet artiste fait parti des valeurs montantes de l’art contemporain. Quelle blague!!! Plus c’est gros, plus ça marche.Cet art à mi chemin entre la boucherie et la médecine médico-légale me fait admirer cet artiste capable de prendre autant d’argent pour ces choses. Il doit bien se marrer.

damienhirst.jpg



Je déteste : Piet Mondrian

Que reste t’il pour nos enfants ?

Aujourd’hui, il me semble difficile de trouver un nouveau courant artistique, si l’on considère que tout existe : le jeté de peinture, le collage, le gribouillage, le coloriage…

Dans la série des absurdités notoires, notons la performance d’un artiste doué pour dessiner des torchons de cuisine : Piet Mondrian. Inutile de connaitre sa cote, la vente de votre villa ne suffirait pas.

Attention, si vous pensez qu’il s’agit d’une oeuvre, c’est que vous ne possédez aucun goût et je vous invite donc à revoir tout ce qui peut être accroché chez vous.

Piet Mondrian

 

 



Je déteste : Zao Wou-Ki

Je m’attaque aujourd’hui à un monstre de l’art abstrait : Zao Wou-Ki.   Ki achète ça?  Voilà une question qu’elle est bonne ! Cette fois ci, il ne s’agit pas d’un enfant gâté comme Koons, mais d’un peintre atteint très tôt de la « gigite ». L’oeuvre que je vous présente s’intitule « Voyage intérieur ». Forcément, il a pas dû sortir des masses le lascar pour nous pondre des absurdités comme celle-ci.  Attention, certaines de ses oeuvres dépassent les 50000 €, comme quoi, tout le monde peut y croire, la semaine prochaine, j’apprends à mon cocker la peinture. Y a pas de raison!!

zaowouki.jpg



Je déteste : Benjamin Vautier

Dans la série des grosses arnaques, nous trouvons dans le haut du panier, un « peintre du dimanche » connu sous le nom de « Ben ». Pour situer le débat, disons que ces « oeuvres » sont extrêmement complexes, tant au niveau de la technique que des sujets qui sont ultra originaux. Parions que c’est le seul peintre capable de produire plus de toile dans une journée, qu’un boulanger de baguettes. Comble de la plaisanterie, je vous présente une toile qui est évaluer entre 2500 et 3000 €.

Alors si vous ne savez pas peindre, ne desesperez pas!!!

145ben.jpg



12