Du dessin à l’oeuvre exceptionnelle. L’art de Gérard Di-Maccio prend naissance dans sa jeunesse et de son talent très précoce pour le dessin. Mettons en avant une évidence : Peindre c’est avant tout savoir dessiner.

Mettez à l’épreuve certains membres des nouveaux réalistes comme les Fontana – Raysse – Tinguely et autres Klein, demandez leur de dessiner une main ou un pied. Je ne parle même pas de vraisemblance ou de respect des proportions et je vous assure qu’aucun d’eux n’approchera d’un quelconque réalisme. Au mieux, ils produiront un gribouilli organisé. Ne confondons pas ces arnaqueurs parmi trop d’ailleurs, avec des artistes. Pour Gérard Di-Maccio, il n’y a aucune limite, aucun mouvement qui ne lui échappe, la justesse du trait est hallucinante et c’est justement dans le dessin d’une main ou d’un pied que l’on y trouve une partie de son génie. Rajoutez-y son univers, sa lumière et admirez la main divine qui a guidé les gestes de Gérard.

Voici un pastel qui résume parfaitement la performance de Gérard Di-Maccio, ce nu d’un jeune garçon met en évidence son talent extraordinaire pour le dessin.

NU Di-Maccio

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Jerome TREYER
Charger d'autres écrits dans ART Visionnaire

Laisser un commentaire

Consulter aussi

j’adoooooooore : ROLAND CAT

Bonsoir, Comme convenu lors de mon dernier article. Je vous propose quelques illustrations…