Archives

Archive pour mars 2011

Nouveauté Collection : Michel Henricot

Bonsoir,

Incontournable dans le mouvement Visionnaire,  je suis parvenu à acquérir chez Millon et Associés, ce pastel (pour ma part, je pense plutôt à une technique mixte) . Cela fait un moment que cette oeuvre change de mains. Gageons que nous lui  fournirons un toit ou se reposer. Michel Henricot fait parti des artistes timides, trop confidentiel à mon goût et pourtant encore une fois, comme beaucoup de visionnaires français, il est extrêmement apprécié au Japon. Voici donc une entrée fracassante au sein de notre collection. Quelle satisfaction !

Pour en voir un peu plus voir mon article « j’adooooore sur cet artiste »

Dimension 43*46 cm

mhenricot.jpg



nouveauté Collection : Gérard Di-Maccio (5)

Bonsoir,

Cette nouvelle oeuvre compte particulièrement pour moi car cette « vieille dame » a souvent été dessinée par G. Di-Maccio. La collectionneuse qui nous a cédé cette oeuvre la nommait  affectueusement la vieille dame. Cette dame représentée sur ce pastel s’est présentée un jour à l’appartement Parisien de G Di Maccio au moment ou le peintre commençait a avoir une certaine notoriété, elle était tombée amoureuse de son travail. Si tôt arrivée, G. Di Maccio, lui a proposé de poser et le temps de préparer son matériel, elle s’était mise nue, prête à servir le maître momentanément ébahi par cette impudeur inespérée . Cette dame était une ancienne actrice, selon Erica Di-Maccio, il s’agirait d’un mime qui a terminé sa vie à Paris. Pour ceux qui connaissent bien l’oeuvre de Di-Maccio, ce visage est récurrent, elle a posé de nombreuse fois pour lui. Et  comme toujours, dans ce pastel encore, on touche à la perfection esthétique du sujet. Mais plus que tout, c’est la force de cette vieille dame qui nous prend au tripes, la beauté d’âme de ce personnage nous submerge, cette nudité nous dérange parce qu’elle nous retourne en pleine face notre propre peur de vieillir. Mais plus, on la regarde, plus on se rend compte, qu’encore une fois, le peintre à magnifié son modèle, c’est encore une oeuvre d’une beauté étourdissante. Une autre performance.

La connaissance de ce sujet particulier me vient d’une extraordinaire rencontre avec M et Mme Di-Maccio, je reviendrais sur ce moment fort lors d’un prochain article. Je tiens également à remercier cette collectionneuse qui a pris un soin méticuleux à conserver cette oeuvre dans son état originel. Pour ma part, je vais faire encadrée ce pastel pour en conserver la finesse.

 Dimension du pastel 145*115 cm

cedhqb2kkgrhqiokpyeyjcw8sgbnbpvjcw5g12.jpg

ccwcpbwkkgrhqmokpweyjc0s2bbncgzvbq12.jpg